• Adhésion 5€
  • Monde du travail
  • Parole d'expert
  • Actionnariat
  • Rejoignez l'Asras
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • [javascript protected email address]

Sandrine, vous représentez désormais l’Asras au sein de la FAS (Fédération française des associations d’actionnaires salariés et anciens salariés). En quoi consiste cette nouvelle mission ?


Force de propositions pour créer les conditions du développement de l’actionnariat salarié en France, la FAS rassemble la quasi-totalité des associations d’actionnaires salariés. Avec mes homologues et différents acteurs clés - présidents de fonds communs de placements, entrepreneurs, personnel politique… -, je vais participer aux réflexions et actions menées dans toutes les directions susceptibles de servir notre objectif commun : évolutions législatives et réglementaires, promotion de l’actionnariat salarié, pédagogie des mécanismes financiers ou encore défense des associations.

Avant cela, vous avez rejoint l’Asras en tant qu’administrateur en 2017. Quelles étaient vos motivations ?
Il me semble essentiel qu’une instance représente les salariés du Groupe auprès de la direction générale. Ils constituent, ne l’oublions pas, l’un de ses principaux actionnaires ! Et l’actualité s’y prête mieux que jamais : à l’heure où l’actionnariat salarié et l’épargne salariale gagnent des points, nous nous devons de contribuer à l’information et l’éducation des collaborateurs en la matière.
Les échanges constructifs et amicaux que nous entretenons au sein de l’association ont aussi toute leur part dans cette implication.

Pour finir, votre trajectoire au sein du Groupe en quelques mots ?
Dans la « maison » Paribas puis BNP Paribas depuis 25 ans, j’ai d’abord consolidé mon expérience en maîtrise d’ouvrage et gestion de projets à l’international, dans les fonctions Comptabilité et Risques.
En 2006, changement de cap vers le métier Titres du Groupe (BP2S) en tant que Operational Risk Officer dans l’activité de gestion de fonds. Différents postes ont ensuite jalonné mon parcours dans ce même secteur.
Plus récemment chargée de la formation au sein de la Conformité BP2S, j’ai rallié en avril 2018 les équipes Client Delivery de BP2S pour y piloter des projets de transformation des processus de KYC (Know Your Customer).