• Actionnariat
  • Adhésion 5€
  • Monde du travail
  • Parole d'expert
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • [javascript protected email address]

Impôts, épargne, prix du gaz, transports, Airbnb : tour d’horizon des changements qui affectent vos finances personnelles en ce dernier mois de l’année.

Qui dit premier jour du mois dit, traditionnellement, nouvelles règles et tarifs à la baisse ou à la hausse. Au menu pour décembre: une légère augmentation des prix réglementés du gaz, l’instauration d’une prime de 500 ou 600 euros pour les Franciliens tentés par le vélo électrique, la transformation des contrats d’épargne Préfon-Retraites des fonctionnaires, plusieurs échéances fiscales à retenir, et une obligation à connaître si vous voyagez en Belgique…

+0,6 % pour le gaz réglementé

Après une hausse de 3 % en novembre, les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) grimpent de 0,6 % ce 1er décembre. Dans le détail, l’« augmentation est de 0,1 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, 0,3 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et 0,6 % pour [ceux] qui se chauffent au gaz », explique la Commission de régulation de l’énergie dans un communiqué, soulignant par ailleurs que les prix ont au total baissé de 11 % depuis le 1er janvier. Ces tarifs réglementés du gaz, amenés à disparaître en 2023, concernent actuellement 38 % des foyers. Leur commercialisation a d’ores et déjà été arrêtée en novembre.

 Du nouveau pour l’épargne retraite des fonctionnaires

Les contrats Préfon-Retraite, dédiés aux fonctionnaires, deviennent techniquement, des plans d’épargne retraite (PER) ce 1er décembre. L’impact, si vous êtes affilié ? Vos nouveaux versements seront régis par les règles du nouveau PER, créé par la loi Pacte. Parmi les changements : la possibilité de toucher 100 % de vos droits en capital (la rente viagère était jusqu’ici obligatoire), ou encore de débloquer l’argent avant la retraite pour acquérir votre résidence principale.

Quid des points déjà acquis sur ces contrats ? Ils resteront par défaut régis par les anciennes règles, sauf si vous en décidez autrement - vous avez dans ce cas jusqu’à fin 2022 pour vous manifester. La conversion étant irrévocable, ne vous précipitez pas, prenezle temps d’examiner ses conséquences, notamment sur le plan de la fiscalité et des prélèvements sociaux. Le régime devrait mettre en ligne dans les mois à venir un simulateur permettant de vous aider à choisir.

 Une nouvelle prime pour les vélos électriques

Vous habitez en région parisienne ? Si vous achetez un vélo électrique neuf à compter du 1er décembre, la région Ile-de-France peut vous verser une prime de 500 ou 600 euros, selon qu’il s’agisse d’un vélo à assistance électrique ou d’un vélo cargo avec assistance électrique, dans la limite de 50 % du prix. Les conditions et les démarches à effectuer sont précisées sur le site d’Ile-de-France mobilités.

Le lancement de cette prime, initialement prévu début 2020, a été avancé en raison des grèves annoncées à partir du 5 décembre. Attention, les demandes de remboursement ne pourront être effectuées en ligne qu’à partir de fin février (conservez vos justificatifs). Et si vous touchez une aide de votre commune, le montant total ne pourra pas dépasser les 500 ou 600 euros prévus.

 Prélèvement à la source, crédit d’impôt : modifiez vos taux

Vous avez jusqu’au 5 décembre pour dire à l’administration fiscale, via votre espace personnel du site Impots.gouv.fr, si vous souhaitez moduler l’avance de crédit d’impôt qu’elle doit vous verser mi-janvier 2020. Vous êtes concerné si vous employez une aide à domicile ou un(e) assistant(e) maternel(le), si vous avez des dépenses liées à la dépendance, si vous effectuez des dons à des associations ou des fondations, etc. (retrouvez ici la liste complète des crédits d’impôts éligibles à cette avance).

Sans action de votre part, le fisc vous versera un acompte de 60 %, basé sur le crédit d’impôt dont vous avez bénéficié au titre de vos dépenses de 2018, déclarées au printemps 2019. Vous pouvez demander à ne pas le toucher (si, par exemple, vous avez cessé de faire garder votre enfant en 2019), ou à en diminuer le montant. L’intérêt : éviter d’avoir à rembourser l’avance l’été prochain… Impossible toutefois d’augmenter le niveau de l’acompte.

Quid de votre taux de prélèvement à la source ? Vous pouvez l’adapter en ligne à tout moment en déclarant, par exemple, un changement dans vos revenus ou de votre situation familiale. A savoir cependant : si, en 2019, vous aviez demandé déjà une actualisation en raison d’une modification de vos revenus, le taux que vous aviez choisi cessera automatiquement de s’appliquer le 31 décembre. Sauf si vous retournez, avant le 7 décembre, sur votre espace personnel du site des impôts pour renouveler votre demande.

 Il n’est pas trop tard pour corriger votre déclaration en ligne

Autre échéance fiscale ce mois-ci : le téléservice de correction de la dernière déclaration d’impôt est accessible jusqu’au 17 décembre, là aussi dans votre espace particulier du site des impôts. A utiliser si vous constatez un oubli ou une erreur dans les éléments que vous avez déclarés au printemps via Internet. Quelque 300 000 foyers ont utilisé ce service en 2018. A partir du 18 décembre, il vous faudra adresser une réclamation au fisc en bonne et due forme si vous devez faire corriger une erreur.

 L’allocation adultes handicapés portée à 900 euros

Le montant maximal de l’allocation adultes handicapés (AAH) a été augmenté de 40 euros, à 900 euros, au 1er novembre 2019. Celle-ci étant versée à terme échu, c’est-à-dire au début du mois suivant celui pour lequel elle est due, c’est au début de ce mois de décembre que les bénéficiaires verront concrètement sur leur compte la couleur de cette revalorisation. Notez toutefois que le plafond appliqué aux couples (ressources au-delà desquelles ils ne sont plus éligible à l’AAH) a, lui, été abaissé.

 Locations Airbnb : un nouvel outil de contrôle

Une fois l’an à partir de ce mois de décembre, les mairies sont autorisées à demander aux plateformes de location saisonnière de type Airbnb une série d’informations - adresse du local, numéro de déclaration et nombre de jours au cours desquels un logement a été loué par son intermédiaire.

En pratique, cela concerne les villes qui, comme Paris, ont décidé de soumettre la location meublée de tourisme à une déclaration préalable. Ces communes seront donc en mesure de vérifier que la durée maximale de location de 120 jours de la résidence principale est respectée. Et de s’assurer, pour les locations de résidence secondaire, que le propriétaire respecte ses obligations en matière de changement d’usage.

 Chasse aux petites pièces en Belgique...

A compter du 1er décembre, les paiements en espèces seront obligatoirement arrondis aux zéro et cinq centimes les plus proches outre-Quiévrain. L’objectif du gouvernement belge étant de « réduire le nombre de [ces] pièces en circulation dans [le] pays » car elles « coûtent très cher à fabriquer ».

Les entreprises peuvent aussi, si elles le souhaitent, pratiquer cet arrondi pour tous les autres moyens de paiements, à condition de le faire pour tous leurs clients.

Le Monde

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir